Oh non ! Votre navigateur est trop ancien pour profiter pleinement de MacPlus.
Nous vous recommandons de le mettre à jour.
16 avril 2014
Dernière mise à jour : 19h50

iCloud : Apple garde la haute main

Rédigé par iMike

Les données que l’on téléverse dans iCloud peuvent être décryptées sur demande par Apple, a appris ArsTechnica, qui s’est récemment plongé dans les arcanes du nuage pommé. D’après des spécialistes en sécurité, Cupertino garde sous la main la possibilité d’accéder aux informations stockées en ligne, comme d’ailleurs il est précisé dans les termes et conditions d’utilisation (les 20 000 pages que personne ne lit avant de les accepter) d’iCloud.

Ce contrat précise qu’Apple peut « prévisualiser, déplacer, refuser, modifier et/ou supprimer » le contenu qui lui paraîtra poser problème. La société se garde également le droit d’« accéder, utiliser, conserver et/ou divulguer » les informations d’un compte dans le cadre de la législation en vigueur aux États-Unis - elle peut aussi consulter le contenu qui pourrait potentiellement enfreindre les lois sur les droits d’auteur.

Au final, les données d’iCloud ne sont pas totalement cryptées, car si elles l’étaient, Apple n’y aurait tout simplement pas accès. Rappelons que mis à part les courriels et les notes, toutes les informations transmises sur le nuage du service web sont chiffrées (lire « iCloud serait assez sûr »), mais l’entreprise se garde une « master clé » de décryptage.

Si iCloud reste néanmoins suffisamment sécurisé et sécuritaire pour les grand public, le service n’est pas recommandé pour les entreprises, « ou les paranoïaques qui craignent que leurs données puissent être visées par les autorités », conseille ArsTechnica… Mine de rien, cela fait du monde !

Source - Contenu anglais

Publié le :4 avril 2012 à 08:35Catégorie :Réseau