Oh non ! Votre navigateur est trop ancien pour profiter pleinement de MacPlus.
Nous vous recommandons de le mettre à jour.
1er septembre 2014
Dernière mise à jour : 09h20

Un brevet complet et emballant pour l’iWatch

Rédigé par iMike

L’iWatch est une réalité… dans l’imagination des ingénieurs d’Apple, tout du moins. Un brevet décrit par le menu une montre dotée d’un écran flexible faisant tout le tour du poignet, et qui se maintient grâce à un système de « ressort » en métal flexible, injecté à même un bracelet en plastique. Avantage de cette technique, la montre s’adapte à tous les poignets sans exclusive (Apple donne aussi d’autres systèmes d’attaches plus traditionnels)… Techniquement parlant, toute l’électronique est regroupée sur un bord de l’appareil, qui sera protégé des chocs car une fois la montre sur le poignet, cette zone est positionnée sous le bracelet.

Apple décrit également un design plus robuste, dans lequel l’écran flexible est monté directement sur le bracelet et encadré par un revêtement en tissu plus épais et plus confortable. Une fois positionné autour du poignet, l’écran est « ininterrompu » : les différents capteurs intégrés (accéléromètres, gyroscopes) orientant les informations selon la position de la montre. La batterie pourra être alimentée via l’énergie kinétique développée naturellement par l’utilisateur, ainsi que par des capteurs solaires intégrés à même le bracelet ! Voilà le problème de l’autonomie résolu.

L’iWatch ne se contente pas d’être un supplétif de l’iPhone. La montre peut également interagir avec le smartphone : ajuster l’ordre de lecture d’une playlist, consulter l’historique des derniers appels, et même répondre à un message texte - un clavier virtuel est ainsi disponible à même l’appareil, ce qui laisse augurer bon nombre d’utilisations. En tout cas, qu’Apple produise ou pas cette montre, ce brevet tombe à point nommé pour relancer le moulin aux rumeurs.

Source - Contenu anglais

Publié le :21 février 2013 à 14:11Catégorie :Technologies