Oh non ! Votre navigateur est trop ancien pour profiter pleinement de MacPlus.
Nous vous recommandons de le mettre à jour.
28 juillet 2014
Dernière mise à jour : 08h02

OS X Mountain Lion : iCloud, Documents dans le Nuage

Parmi les 200 nouveautés d’OS X Mountain Lion : iCloud, qui renforce sa présence au sein du système d’exploitation, en particulier pour Documents dans le nuage.

Publié le 23 juillet 2012

iCloud est sans nul doute un des gros morceaux d’OS X Mountain Lion. Apple ne cesse de rajouter de nouvelles fonctionnalités à son bouquet de services, à tel point qu’il manque sans doute à OS X Mountain un « hub » central qui permettrait d’en piloter toutes les facettes.

Le panneau des Préférences système comporte en effet très peu d’options, si ce ne d’activer ou de désactiver à la volée les applications qui en tirent partie. Il y a évidemment là Courrier, Contacts, Calendriers et rappels, Notes, Safari, Flux de photos, Documents et données, Accès à mon Mac et Localiser mon Mac.

Certains messages manquent quelque peu de subtilité, telle cette alerte lorsque l’on décoche Documents et données :

Si les documents stockés dans iCloud sont supprimés mais qu’ils sont toujours disponibles sur les autres appareils utilisant iCloud, sont-ils définitivement supprimés ou pas ? Bref, si c’est encore un peu confus pour Apple, que dire alors pour l’utilisateur lambda…

Quoi qu’il en soit, l’une des premières incarnations visibles d’iCloud au sein d’OS X Mountain Lion est un onglet idoine dans les fenêtres d’ouverture des applications qui utilisent Documents dans le Nuage (iWork, Aperçu et TextEdit, en particulier). À terme, la plupart des logiciels pourront proposer ce type de stockage en intégrant une API.

Cette fenêtre, toute de grise vêtue, liste les documents disponibles dans le nuage. À l’instar d’iOS, il est possible de créer des dossiers de documents en glissant les fichiers les uns par-dessus les autres. Un affichage par liste est également proposé, ainsi qu’un moteur de recherche.

Le bouton de partage est disponible et permet d’envoyer un document par courriel, via Message, ou encore en utilisant AirDrop. Attention : en glissant un fichier sur le bureau, on le retire également du nuage… Il reste heureusement possible de créer une copie du fichier en maintenant la touche Alt (mais le simple copier/coller ne fonctionne pas). Certains types de documents que l’on ne pourra pas ouvrir avec le logiciel utilisé seront grisés… ou pas : dans notre exemple, le fichier Numbers appelé Budget est disponible mais affichera une alerte prévenant que son format n’est pas correct - et pour cause, puisque nous utilisons TextEdit.
En revanche, le fichier PDF À propos des téléchargements s’affiche parfois en grisé, parfois pas. Il n’en reste pas moins que l’on ne pourra pas l’ouvrir avec TextEdit !

À côté de l’onglet iCloud, on retrouve les fichiers stockés en local sur le Mac. Cette fenêtre ne subit pas de trop gros changements, si ce n’est la présence du bouton de partage avec les mêmes options vues plus haut.

Le grand avantage de Documents dans le nuage est la possibilité d’ouvrir les fichiers aussi bien sur un Mac que sur un appareil iOS et ce, sans nécessité de synchronisation : iCloud fait tout tout seul sans l’aide de l’utilisateur, qui pourra modifier à son aise un document sur son iPad pour le retrouver à jour sur son Mac.

La sauvegarde d’un fichier obéit à la même logique : c’est iCloud qui est d’abord proposé dans la fenêtre d’enregistrement. Celle-ci liste même les dossiers qui ont été créés dans le nuage, mais il est impossible d’en créer à partir de cette boîte de dialogue… et la petite flèche qui permet de déployer le Finder est singulièrement indisponible : il n’existe pas de navigateur de fichiers pour iCloud, qui ne peut exister que sur un seul niveau. Voilà qui risque de perturber les vieux routiers du Mac… et peut-être même les nouveaux convertis.
Fort heureusement, on pourra évidemment choisir de sauvegarder le document en local, auquel cas on retrouvera ses petits.

Les documents stockés dans le nuage sont conservés en cache et donc accessibles hors connexion ; il est possible de les ouvrir et de les modifier, mais bien évidemment les changements qu’on aura pu y apporter ne seront synchronisés qu’une fois que le Mac accrochera de nouveau un réseau.

Même si iCloud « n’existe pas » en tant que tel dans le Finder, la recherche Spotlight d’OS X Mountain Lion tient compte des documents dans le nuage. Le chemin d’accès se trouve simplement être iCloud > Nom du fichier.

Retour au dossier Aperçu d’OS X Mountain Lion

Téléchargez OS X Mountain Lion sur le Mac App Store (15,99 euros)

Petites-Annonces
annonces actuellement disponibles.

Votre futur Mac, iPhone ou iPad se trouve peut-être parmi nos petites annonces 100% gratuites. Voir les annonces

A notreavis...
Pour
Contre
OS X Mountain Lion
PlateformePrix

Ed./Fab. : APPLE

Commentaires