Oh non ! Votre navigateur est trop ancien pour profiter pleinement de MacPlus.
Nous vous recommandons de le mettre à jour.
1er septembre 2014
Dernière mise à jour : 15h16

Répéteur wifi Netgear : prise en main

Cas pratique : une extension du réseau wifi est-elle efficace ?

Publié le 13 novembre 2012

Soit un appartement de trois pièces, une prise de téléphone et le boîtier internet situés à l’opposé du salon et donc un signal wifi faible sur les téléphones et autres tablettes tactiles depuis le canapé. L’utilisation d’un répéteur de signal fini est-elle facile et efficace ? Nous avons testé en situation un répéteur de signal wifi de Netgear modèle WN1000RP.

 Configuration

Disponible sous la forme d’une grosse prise électrique, le répéteur Netgear se branche sur le réseau électrique à une distance suffisante du boîtier wifi principal pour l’étendre, mais assez proche pour pouvoir s’y connecter. Une fois branché, un réseau est créé auquel on connecte un terminal wifi (MacBook, iPhone, iPad, …). Par l’intermédiaire d’un navigateur, on choisit le réseau à étendre, on en fournit le mot de passe et on définit le nom du nouveau réseau. Très rapide et plutôt facile.

Une fois configuré, le premier voyant du boîtier répéteur passe au vert pour indiquer une connexion optimale. Le second voyant indiquant la mise sous tension reste vert. Et lors de la première connexion d’un terminal au boîtier répéteur, le troisième voyant passe au vert pour indiquer qu’un périphérique sans fil est connecté.

En sus, le boîtier comporte deux boutons mécaniques. Un premier pour couper son fonctionnement et un second pour faciliter la première connexion dans le cas ou le boîtier wifi principal supporte le protocole WPS pour une connexion rapide. Enfin, un trou similaire à celui des trappes d’accès SIM de l’iPhone est disponible pour réinitialiser le boîtier en cas de problème.

 Force du signal et taux de transfert

En utilisant l’application NetSpot disponible sur le Mac AppStore, nous avons mesuré dans l’appartement la force du signal wifi, issu d’une part du boîtier wifi principal (réseau WiMacBox) et d’autre part du boîtier répéteur Netgear (réseau WiMacBox_extension). Sur l’image ci-contre, en vert, une force de signal moyenne (environ -53 dB) en jaune et rouge, une force plus élevée (-20 à -10 dB). On observe que l’émetteur principal produit un signal bien plus fort que celui du répéteur, ce qui est logique vu la taille des antennes du boîtier principal alors que la taille réduite du répéteur laisse penser que les petites antennes ne permettent pas d’émettre un signal aussi fort.

Malgré cette puissance plus faible, depuis le canapé qui nous occupe, sur des appareils mobiles type iPhone ou iPad, le signal est toujours affiché à trois barres (le maximum) lorsque c’est le réseau du répéteur qui est utilisé quand au mieux deux barres sont affichées sur le réseau principal, mais une barre le plus souvent.

Côté bande passante, nous avons testé, toujours depuis notre canapé, les débits montants, descendants et le ping (la réactivité du réseau). Chaque valeur fournie est la moyenne de dix tests. L’utilisation du réseau du répéteur ne permet pas d’améliorer de façon significative les performances, même si en téléchargement, on passe de 4435 kbps sans le répéteur à 4457 avec. Idem pour le débit de téléversement qui n’est que légèrement amélioré à 1016 contre 893 kbps. Le ping lui est légèrement moins bon à 36 ms sur le réseau du répéteur contre 33 ms sur le réseau d’origine, ce qui semble logique le ping mesurant le temps d’aller-retour d’un signal envoyé à un serveur. L’utilisation du répéteur wifi implique l’utilisation de deux réseaux wifi successifs pour atteindre le réseau filaire.

Au final, l’utilisation du répéteur wifi ne permet pas d’augmenter le taux de transfert obtenu sur le canapé, mais il permet de stabiliser la connexion sur la durée et d’éviter les crises de nerfs quand le réseau disparaît régulièrement sans l’utilisation du répéteur.

 Prix et caractéristiques techniques

Le répéteur supporte les normes 802.11 b/g/n sur du 2,4 GHz uniquement et les protocoles de chiffrage suivants : WPA, WPA2 - PSK (Wi-Fi Protected Access) et même WEP pour ceux qui ne tiennent à laisser un gros trou de sécurité dans leur système sans-fil. Le boîtier est garanti 2 ans. Il est vendu entre 40 et 60 euros en ligne selon les boutiques.

Fiche du produit chez Netgear
En vente chez Amazon ou RueDuCommerce ou GrosBill

pour
 Efficace
 Facile d’utilisation

pour
 Portée limitée

Petites-Annonces
annonces actuellement disponibles.

Votre futur Mac, iPhone ou iPad se trouve peut-être parmi nos petites annonces 100% gratuites. Voir les annonces

A notreavis...
Pour
Contre
Répéteur wifi WN1000RP
PlateformePrix

Ed./Fab. : Netgear

Commentaires