Oh non ! Votre navigateur est trop ancien pour profiter pleinement de MacPlus.
Nous vous recommandons de le mettre à jour.
25 juillet 2014
Dernière mise à jour : 10h18

iPad 4, le test (1) : nouveautés

Le premier “vrai” device de l’ère Post-PC ?

Publié le 4 décembre 2012

Depuis maintenant plus de deux ans, Apple annonce l’avènement de ce qu’elle a conceptualisé comme « l’ère post-PC », ce qu’il faut entendre comme « le stade suivant de l’informatique personnelle ». De fait, depuis 2010 la montée en puissance des Smartphones et autres tablettes est en train de petit à petit phagocyter la plupart des usages quotidiens de l’ordinateur, du moins en ce qui concerne « la plupart d’entre nous ». D’abord accueillie par un scepticisme généralisé et même quelques commentaires goguenards, cette prédiction est en train de prendre corps dans les comportements, avec l’établissement de ce que les DSI ont appelé le « Bring Your Own Device » comme une tendance lourde au sein des entreprises, et qui est en train de se traduire de façon pérenne dans les comportements d’achat des foyers.

L’institut GfK annonce ainsi que le Smartphone et la tablette numérique prendront respectivement la première et la troisième place ex aequo parmi les achats technologiques de ce Noël 2012 en France, non seulement en volume mais également en valeur. Du point de vue du chiffre d’affaires la tablette est au coude à coude avec l’ordinateur portable au sens classique du terme, c’est-à-dire en hors netbooks. En ce qui concerne les volumes, il devrait se vendre cette année toujours selon GfK une tablette pour un téléviseur, soit près d’un million d’unités, ce qui en dit long sur les changements de comportements.

Mais pour avoir une fois de plus initié la tendance, Apple est-elle cette fois à même de conserver son leadership industriel et commercial, face à à la multiplication de l’offre de ses concurrents ? C’est en tout cas visiblement l’ambition de cette quatrième génération de tablettes au format classique, familial, de 10 pouces de diagonale, et la question à laquelle nous allons tâcher de répondre en examinant les nouveautés de ce nouveau modèle, alors que nos lecteurs pourront également se reporter au test de l’iPad 3 : Nouvel ipad le test (1) : nouveautés

 - JPEG - 251.2 ko
 - JPEG - 229.6 ko
 - JPEG - 223.5 ko
 - JPEG - 220.8 ko
 - JPEG - 337.3 ko
 - JPEG - 229.2 ko

  Nouveautés

Présenté il faut bien le dire à la surprise générale en octobre dernier, soit à peine plus de six mois après le précédent modèle, même si AppleInsider avait brièvement évoqué au cours de l’année l’éventualité d’un rafraîchissement supplémentaire de la gamme à l’automne, cet iPad présente quantitativement peu de différences par rapport à son prédécesseur du millésime 2012. iPad 4 offre ainsi les mêmes mensurations de 241 mm de hauteur sur une largeur de 185 millimètres, pour une profondeur de 9,4 mm et un poids de 652 g en ce qui concerne la version Wifi, la même résolution de 2 048/1 536 pixels pour une résolution de 264 pixels par pouce de l’écran LED à technologie Retina de 9,7 pouces de diagonale, et la même autonomie d’environ 10 heures.

Processeur

En revanche, il embarque un tout nouveau processeur A6X dérivé de celui de l’iPhone 5 et qui tourne à 1,6 GHz, contre 1 GHz pour son prédécesseur A5X intégré à l’iPad 3. Il est lui aussi doté d’un processeur graphique quadri-core PowerVR dont la fréquence passe de 250 à 300 MHz. Pour la petite histoire, cette évolution de l’architecture Cortex personnalisée par Apple a été baptisée ‘Swift’, c’est à dire "rapide".

 - JPEG - 297.5 ko
 - JPEG - 306.9 ko
 - JPEG - 275.6 ko

WiFi

Comme l’iPhone 5, ce nouvel iPad Intel intègre des capacités dans la bande des 2,4 GHz mais également celle des 5 GHz, compatible avec l’ensemble des bornes Airport de la marque, dans les protocoles désormais classique du Wifi 802.11a, b, c, g et n.

Photo & Vidéo

En ce qui concerne la photo et la vidéo, la caméra frontale FaceTime HD à présent des photos de 1,2 mégapixels et des vidéos HD de 720p, en lieu et place du format VGA de l’ iPad 3, avec la détection des visages et des appels FaceTime désormais possibles via le réseau cellulaire depuis la mise à jour de iOS 6. Quant à l’appareil photo iSight (celui situé au dos de la tablette) il intègre un capteur de 5 mégapixels stabilisé et un objectif à 5 éléments, doté d’une ouverture à f : 2,4 et d’un filtre infrarouge hybride. Les deux objectifs, avant et arrière, sont munis d’une mise au point et d’un réglage de l’exposition par toucher, ainsi que d’un capteur arrière de luminosité, ce qui n’est pas sans conséquences dans les usages comme nous allons le voir.

connectique

Enfin, et à l’instar de l’ensemble de la gamme iPod, iPhone et iPod renouvelée cet automne, ce « nouvel-nouvel iPad » comme Apple n’a pas osé le baptiser s’est vu munir du nouveau port connecteur Lightning.

 Performances

Apple claironnant sur son mini site consacré à l’iPad un doublement des performances par rapport à l’iPad 2, nous n’avons pas résisté au plaisir de quelques « geekeries », afin d’y voir un peu plus clair. Comme on le voit sur le graphique ci-dessous, les résultats globaux au test Geekbench vont bien au-delà des performances de tout ce qu’Apple a pu présenter jusqu’ici.

On aurait pourtant tort de s’en remettre de façon aveugle à ce type d’évaluation : de façon étonnante, le score de l’iPad 3 diffère peu de celui de l’iPad 2, alors qu’en mars dernier nous avions pu mettre en évidence un gain réel entre les deux modèles dans un certain nombre d’utilisations quotidiennes (lire Nouvel ipad le test (1) : nouveautés et notamment le 3e volet).

Pour ce qui est du comportement du Wifi, les performances sont loin d’afficher le gain de vitesse x2 proclamé par Apple, du moins dans un environnement ordinaire (bornes Airport extrême 802.11n mégabit et gigabit de premières générations connectées à un réseau F.T.T.H., dans un environnement de bande des 2,4 GHz passablement encombrée par le voisinage comme c’est bien souvent le cas en milieu urbain. Ce n’est à l’évidence pas pour rien qu’Apple a également misé sur la bande des 5 GHz, qu’elle conseille d’ailleurs vivement à ses utilisateurs.

En ce qui concerne l’utilisation quotidienne, comme par exemple le démarrage, le lancement d’iBooks ou l’ouverture d’un livre de plusieurs centaines de pages contenant de nombreuses illustrations, on voit ici que l’on est bien dans un gain de l’ordre de 1,5 à 2 fois ce que l’iPad 3 proposait voici à peine 6 mois ! Pour ce qui est de Safari et malgré ce qui précède à propos de la connexion Wifi, l’ouverture d’une page YouTube demandant une actualisation se fait tout de même environ 30 % plus rapidement que sur le modèle précédent.

La suite : à l’usage

iPad sur la boutique d’Apple

Petites-Annonces
annonces actuellement disponibles.

Votre futur Mac, iPhone ou iPad se trouve peut-être parmi nos petites annonces 100% gratuites. Voir les annonces

A notreavis...
Pour
Contre
iPad 4
PlateformePrix

Ed./Fab. : Apple

Commentaires