Oh non ! Votre navigateur est trop ancien pour profiter pleinement de MacPlus.
Nous vous recommandons de le mettre à jour.
21 avril 2014
Dernière mise à jour : 20h04

DigiCopter : l’hélico en pale position

Un hélicoptère à soi, et pilotable via un iPhone, c’est possible.

Publié le 4 février 2013

Un iPhone, ça sait tout faire. Y compris des choses auxquelles on ne s’attendait pas forcément, comme piloter un hélicoptère… mais pas un vrai, naturellement ! Le DigiCopter est un bon petit modèle réduit qui devrait faire quelques ravages au bureau ou à la maison.

Regardons la réalité en face : un hélicoptère, ça coûte bonbon. Passe encore le prix à l’achat, mais quand on songe aux heures d’entraînement nécessaires pour piloter le coucou et les frais d’essence, mieux vaut s’en tenir aux transports en commun. Heureusement, tous ceux pour qui posséder un hélicoptère fait partie de la panoplie indispensable de tout bon voyageur au long cours peuvent se tourner vers une solution bien plus abordable : les hélicos pour iPhone. Le DigiCopter d’Intelligency et Modelco est précisément là pour étancher la soif de pales de tout un chacun. Test.

 Contenu de l’emballage

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’Intelligency n’est pas bégueule en la matière et reprend des accessoires deux fois plutôt qu’une. Le DigiCopter est ainsi fourni avec un jeu complet de pales supplémentaires en cas de perte, un câble USB de recharge, un module infrarouge ainsi qu’une télécommande à double pad ! De quoi prendre en main comme on le souhaite le jouet, que l’on soit équipé d’un terminal iOS, Android, ou qu’on en soit privé.

L’hélicoptère en lui-même est plutôt de bonne qualité. Il se compose d’un corps en métal et de pièces en plastique pour la carlingue et les pales. À l’ouverture de la boîte, c’est d’ailleurs une petite déception pour le système de propulsion dont les différents éléments semblent peu solidement attachés au reste de la structure : ça « baille » dans tous les sens. Qu’on se rassure, ce n’est rien que de très normal et c’est ce qui permet au tout de s’envoler et d’être dirigé.

L’impression de fragilité qui se dégage néanmoins de l’ensemble fait craindre les accidents malheureux, surtout lors des séances -nécessaires- d’apprentissage du vol : l’hélicoptère va nécessairement se ramasser de nombreuses fois à terre, mais la conception maligne de l’ensemble permet de croire en la solidité du jouet. On ne le mettra toutefois pas entre les mains maladroites d’un mouflet, sous peine de se retrouver avec un appareil ne ressemblant plus à un hélico que de loin.

La manette, qui nécessite un jeu de 6 piles, apparaît par contraste beaucoup plus cheap. Toute de plastique conçue, elle comprend deux sticks permettant de contrôler les gaz de l’hélico et sa position dans l’espace. Deux molettes font guise de gâchettes pour stabiliser l’appareil en vol. Une fois les piles insérées (via une trappe à ouvrir avec l’aide d’un tournevis… pas très pratique), elle tient bien en main. En bonus, il est possible de recharger les batteries du module IR ainsi que celles du véhicule par le biais d’un court câble alimenté par les piles.

Mais évidemment, le principal intérêt du DigiCopter est d’être piloté avec un iPhone.

 Un manche en forme d’iPhone

Pour utiliser son terminal iOS (iPhone, iPod touch ou iPad) comme contrôleur de l’hélicoptère, une application compagnon est nécessaire. Medelco est gratuit et universel, et permet de piloter non seulement le jouet qui nous intéresse, mais également un autre modèle réduit (une voiture, sur laquelle nous reviendrons dans un prochain test). L’application reprend comme on s’en doute les mêmes commandes que la manette : deux sticks virtuels pour le pilotage de l’hélicoptère, une réglette pour la stabilisation en vol, ainsi que trois boutons pour la fréquence (trois positions).

Ces boutons permettent de sélectionner l’hélicoptère à piloter. On pourra ainsi posséder trois hélicos et les commander à partir de la même application. Évidemment, un véhicule sera amplement suffisant pour s’amuser, mais les dingues du vol stationnaire seront heureux de savoir qu’ils pourront investir trois fois plus et se la jouer Apocalypse Now. L’app offre également la possibilité de piloter à l’accéléromètre, dans ce cas il faudra bouger le terminal, mais cette méthode s’avère bien compliquée à maîtriser.

Avant de mettre les gaz et partir pour d’excitantes aventures, le module infrarouge fourni devra être branché au port jack de son appareil iOS, et le volume poussé à fond. Cela offrira une portée assez limitée qu’on peut estimer à environ 10 mètres. L’infrarouge étant très sensible à la lumière ambiante, on prendra garde à ne pas piloter en plein cagnard ou dans une situation de luminosité trop forte.

Une fois l’hélico et le module chargés, l’application téléchargée et le dongle connecté, il est temps de partir à l’assaut des airs. Cette expérience est à la fois enthousiasmante (ça vole vraiment !) et frustrante, puisqu’elle nécessite un bon moment d’apprentissage et de crashes variés pour être totalement maîtrisée. Personne n’a jamais dit que le pilotage d’un hélicoptère était facile, cela se révèle vrai. Les sticks sont très sensibles et il arrivera très souvent que le DigiCopter connaisse les joies du plancher plus durement que prévu - de même, les atterrissages délicats seront pratiquement mission impossible, au moins au départ.

Ceci étant dit, passée cette période un peu pénible, l’hélico se révèle très amusant à piloter ! S’il paraît exclu de s’adonner à ce sport délicat en extérieur (à cause du soleil, du vent ou de l’éventuelle chute d’une météorite, qui sait), nul doute que le DigiCopter trouvera sa place au bureau. Dommage qu’il ne soit pas lourdement armé, ni plus prosaïquement qu’il n’embarque une webcam - mais le tarif n’aurait certainement pas été le même. Notons cependant la présence d’un phare à l’avant, que l’on pourra activer/désactiver à la volée. Au niveau de l’autonomie, vu la petitesse de l’appareil, il ne faut pas s’attendre à une batterie de haut vol, si on ose dire. Une dizaine de minutes tout au plus, pas de quoi pavoiser donc, mais après tout le quadricoptère AR Drone de Parrot, au prix bien plus élevé, fait à peine mieux.

 Pour conclure

Clairement destiné à un public de geeks soucieux d’amuser les collègues au bureau, le DigiCopter est un jouet pour adultes qui ne manque pas d’atouts. Le design de l’appareil est réussi, les deux types de pilotage (via l’iPhone ou la télécommande fournie), les accessoires fournis, tout cela est bienvenu, surtout pour un appareil proposé à moins de 45 euros. Reste une certaine fragilité (ça n’est pas pour rien qu’on trouve un deuxième jeu de pales), une autonomie limitée, ainsi qu’un apprentissage du pilotage parfois frustrant. Mais au vu du prix, difficile de demander mieux.

Le DigiCopter est proposé à 44,90 euros chez PhoneWear.

PhoneWear propose 10% de réduction sur cet hélico ! Il suffit d’indiquer le code MP10TEL lors de la commande.

Petites-Annonces
annonces actuellement disponibles.

Votre futur Mac, iPhone ou iPad se trouve peut-être parmi nos petites annonces 100% gratuites. Voir les annonces

A notreavis...
Clairement orienté « fun au bureau », le DigiCopter est un très sympathique jouet à qui il ne manque guère qu’une plus grande batterie pour récolter tous les louanges. Le prix demandé est très correct pour la qualité de la fabrication et de la conception.
8/10
Pour

 Nombreux accessoires
 Prix abordable
 Design agréable

Contre

 Fragilité
 Autonomie
 Apprentissage du pilotage délicat

DigiCopter
PlateformePrix
44,90

Ed./Fab. : Modelco

Genre : Universel

Site :PhoneWear

Commentaires