Suivez-nous

Technologies

Touch ID : la concurrence s’organise

Il y a

  

le

 

Par

Le lancement de l’iPhone 5s a popularisé les capteurs biométriques tout en mettant à l’amende les constructeurs de terminaux Android qui n’ont pas su les intégrer au mieux (comme chez Motorola) ou qui n’ont pas investi suffisamment pour rendre rapidement la monnaie de sa pièce à Apple. Poussé par l’excellence du lecteur d’empreintes digitales sur lequel Cupertino planche depuis 2009, un mouvement de concentration commence à se dessiner dans ce secteur. Synaptics a ainsi officialisé l’acquisition de Validity Sensors, une entreprise spécialisée dans ce type de capteurs et qui est très proche d’un certain Samsung. Le constructeur coréen aurait d’ailleurs dû intégrer un lecteur d’empreintes dans le Galaxy Note 3 avec l’aide de Validity, mais rien n’est venu.

Samsung a dû changer rapidement son fusil d’épaule suite au rachat par Apple d’AuthenTec l’an dernier : ce dernier fournissait justement des capteurs biométriques au chaebol, pour les intégrer dans ses ordinateurs portables. Si Samsung n’a jamais voulu reconnaître que la technologie de reconnaissance d’empreintes était un de ses intérêts, il ne fait guère de doute que le constructeur, et d’autres encore (dont HTC avec son One Max) sont sur les dents pour rattraper Apple. Il leur faudra investir vite et beaucoup car la solution développée par Cupertino est profondément intégrée non seulement au système d’exploitation mais aussi au matériel : les fabricants Android n’ayant pas forcément la main sur Android, il leur sera difficile de proposer le même haut degré d’intégration qu’Apple peut s’offrir.

Avec l’acquisition de Validity, Synaptics (par ailleurs fournisseur de touchpad pour Apple) compte bien rattraper le temps perdu sur AuthenTec.

Source