Suivez-nous

Divers

Tim Cook : le génie derrière Steve ?

Il y a

  

le

 

Par

images-10.jpg

images-10.jpgIl y a quelques semaines, alors que les rumeurs battaient leur plein à propos de l’état de santé du patron d’Apple, Fortune prenait le temps de faire le portrait du directeur des opérations d’Apple, Tim Cook.

Celui qui prend en charge à partir d’aujourd’hui les rênes d’Apple au jour le jour, alors que Steve Jobs reste maître sur les décisions stratégiques, est présenté par Fortune comme un bourreau de travail à l’image de son patron.

Cook qui a commencé à apparaître dans les conférences d’Apple il y a peu de temps -c’est surtout Phil Schiller qui s’y adonnait ces dernières années- est décrit comme drogué au travail qui supervise une bonne partie d’Apple depuis plusieurs années, bien avant d’être nommé directeur des opérations il y a deux ans.

Arrivé chez Apple en 1998 avec un Steve Jobs occupé à réinventer sa société, il a déjà 16 années d’expérience, ayant notamment travaillé chez Compaq et IBM.

Il est parfois décrit comme sans émotion; pour l’illustrer, Fortune raconte une réunion au cours de laquelle, Cook, à propos d’un problème spécifique en Asie, avait abruptement demandé à Sabih Khan, l’un de ses proches lieutenants : “Pourquoi est-tu encore ici ?

Khan se serait levé et serait parti directement à l’aéroport, sans valises, pour prendre un avion en direction de la Chine, sans réserver de billet de retour. Une image d’autorité.

Mais aussi une image de saine gestion puisque Fortune lui attribue également une bonne partie de la saine gestion des années fastes d’Apple qui permettent à l’enteprise d’augmenter sa marge en baissant les coûts de production tout en gardant des prix à la vente stables.

Cook est aussi crédité de la réussite de la stratégie de reconquête de la distribution d’Apple d’abord à travers le placement de personnes formées chez Apple dans les enseignes comme Best Buy ensuite via la stratégie de déploiement des AppleStore sur le terrain.

Mais le COO est également dépeint comme une personne qui ne cherche pas la lumière, peut-être à cause de parents issus de la classe ouvrière, tente Fortune.

Quelqu’un de calme, qui n’élève jamais la voix et qui apparait comme extrêment intelligent aux autres. Il est le seul, en dehors de Jobs lui-même à siéger dans un autre conseil d’administration et il est l’homme le mieux payé d’Apple que ce soit en dollars sonnants et trébuchants ou en actions.

Ce n’est donc pas un débutant, ni un nouveau chez Apple. Mais il subsiste tout de même un problème majeur, si comme Jobs il s’habille pull/jeans, en revanche il porte des Nike alors que Steve Jobs est plutôt connu pour ses New Balance…

The genius behind Steve