Suivez-nous

iPhon.fr

Justice : en Italie, Apple et l’iPhone en apnée

La firme à la pomme est accusée de tromper le consommateur à propos de l’étanchéité de ses smartphones

Il y a

  

le

 

Par

© Unsplash / Samara Doole

Chez nos voisins transalpins, l’autorité de régulation de la concurrence et des marchés, ou “Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato” (AGCM), poursuit Apple en justice avec 2 accusations. Les deux faisant référence à la résistance à l’eau annoncée par le constructeur californien pour ses iPhone.

La première accusation touche aux iPhone 8 à 11 Pro et Pro Max et toutes les générations entre ceux deux modèles. Apple est accusé d’avoir manqué de préciser que la résistance à l’eau de ces smartphones, pourtant annoncée fièrement dans différents spots pubs comme garantie pour 1 à 4 mètres de profondeur (selon le modèle d’iPhone) pendant 30 minutes, ne pouvait être respectée que dans des conditions bien spécifiques. En effet, dans les vidéos visées par la plainte, Apple aurait manqué d’indiquer que l’étanchéité annoncée n’est vérifiable qu’en situation de laboratoire, notamment avec de l’eau pure, statique.

Deuxième accusation, il est reproché à la firme californienne d’avoir utilisé une mention fallacieuse dans ces vidéos de publicité, en précisant que la garantie ne couvrait pas les dommages causés par des liquides. Pourtant, les appareils en question sont justement présentés comme étanches. La firme californienne est donc là accusée de tromper le consommateur. En outre, cela s’est vérifié auprès de nombreux utilisateurs qui n’ont pas pu jouir de la couverture de garantie d’Apple pour des dommages dus à la pénétration de liquide dans leur iPhone.

Le gendarme de la concurrence italien poursuit donc Apple en justice pour ces deux faits et demande le paiement d’une amende de 10 millions d’euros, ainsi que la publication par le géant américain d’une note publique sur son site web expliquant l’affaire.

Alors 10 millions d’euros, cela ne constitue pas grand-chose pour la machine à sous Apple. En revanche, ce procès italien pourrait inspirer d’autres pays de l’Europe à prendre le même chemin. Ainsi, avec l’effet boule de neige et des procès potentiels à venir aux quatre coins du Vieux continent, Tim Cook pourrait bien avoir à colmater les trous de sa stratégie marketing malheureuse pour éviter de boire la tasse.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *