Suivez-nous

Economie

Près de 112 000 employés d’IBM licenciés cette semaine ?

Il y a

 

le

 

Par

Ginni Rometty, CEO d'IBM

IBM est dans la tourmente et s’apprête à procéder à une phase de licenciements très massive, malgré son accord avec Apple pour développer des applications et services iOS en entreprise, un accord intervenu en juillet dernier, qu’avaient analysé pour nous Guillaume Gete et Yoann Gini. Les premières apps développés par iBM pour iOS sont arrivées en décembre dernier. L’entreprise dirigée par Ginni Rometty aligne un 11e trimestre de baisse consécutive de ses revenus et est, un peu comme Microsoft, en pleine transformation de business. L’ampleur de la purge est invraisemblable : près de 112 000 salariés seraient concernés, note Forbes, soit 26 % des effectifs, licenciés à partir de cette semaine. L’un des plus gros licenciement de l’histoire.

Le «projet Chrome» touchera fortement la branche serveur et stockage du géant, et les implantations américaines de la multinationale. Mais avec les chiffres indiqués, c’est toute l’entreprise qui sera affectée et devra être restructurée. Sale temps pour l’entreprise qui fût, dans les années 70 et 80, la plus grosse capitalisation boursière au monde.