Suivez-nous

iOS

Q4 2020 : Apple s’envole, Samsung rend sa couronne

Apple reprend la tête du classement des meilleurs vendeur de smartphone à Samsung.

Il y a

  

le

 
© Apple

Si l’année 2020 a fait des ravages économiques dans tous les secteurs, les constructeurs de smartphones n’ont pas été épargnés. Tous ont été touchés par cette crise sanitaire qui a mis à mal leur infrastructure et leur carnet de commandes. Tous ? Non, un seul constructeur a su résister face à la pandémie et a continué de voir ses ventes augmenter au cours de cette année, ce constructeur, c’est Apple.

Alors que la concurrence est tombée de son piédestal, la marque à la pomme en a profité pour redevenir le premier vendeur de smartphones de la planète, prenant le trône à son rival de toujours, le coréen Samsung. Dans un nouveau rapport publié ce lundi par Garner, le cabinet estime que la firme de Cupertino a progressé de 15 % sur cette fin d’année 2020, comparé à une année 2019 déjà record, avec un iPhone 11 et 11 Pro qui attiraient, à l’époque, toute l’attention du public.

Toujours selon les chiffres de ce cabinet, Apple a frôlé les 80 millions de commandes au cours des trois derniers mois de l’année, alors que dans le même temps, son grand rival asiatique est passé de 70 millions d’unités vendues à 62 millions. Une baisse de 11 % qui amène un petit changement au classement, Apple reprenant la tête à Samsung.

Vente dernier trimestre Apple

© Garner

Xiaomi et Huawei : les frères que tout oppose

En regardant les chiffres de Garner de plus près, l’on remarque facilement qu’Apple n’est pas la seule entreprise à avoir profité de cette année 2020 très particulière. En effet, le chinois Xiaomi profite également de la chute d’un autre chinois pour s’élever dans le classement. S’il n’est pas ici question de son rival, la chute de Huawei a mis en lumière « l’autre » constructeur de smartphone de l’empire du Milieu, lui qui se contentait jusqu’à présent d’une place dans l’ombre de son grand frère.

Mais maintenant que Huawei a été éclipsé par des questions politiques, Xiaomi a pu exploser aux yeux du monde. L’entreprise chinoise a progressé de 33 % entre le dernier trimestre de son année 2019 et le dernier trimestre de 2020. Des chiffres de ventes très encourageants pour la firme qui compte bien continuer sur cette lancée en 2021, l’entreprise disposant maintenant d’un soutien quasi indéfectible de la part de Pékin, alors que Huawei tente de relever la pente, face à ses multiples problèmes politiques.

Huawei dans la tourmente

Pris en étau entre les États-Unis et la Chine, le constructeur Huawei tente de se sortir de l’impasse politique dans laquelle les dirigeants des deux pays l’ont mené. C’est en effet en tant que simples spectateurs que les dirigeants de l’entreprise ont assisté à la grande majorité de cette année 2020. Avec de grandes décisions prises du côté de Pékin et de Washington, l’avenir de Huawei semble aujourd’hui compromis, l’entreprise ne pouvant plus utiliser de logiciels américains, ce qui l’exclut d’office des puissants services Google comme le Play Store ou encore Android.

Ce manque de service a clairement joué un rôle important dans la chute des ventes de Huawei. Si le chinois a essayé tant bien que mal de limiter la casse, ce dernier, qui était pourtant une étoile montante dans le monde des smartphones, vient de se voir briser les ailes au cœur de son ascension.

La marque a perdu près de 41 % de sa croissance entre la fin d’année 2019 et la fin d’année 2020. Les dirigeants du constructeur espèrent maintenant que les décisions américaines futures vont tourner en leur faveur, une condition sine qua none pour redevenir compétitif sur le marché occidental.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *