Suivez-nous

Economie

Microsoft vend sa cartographie à… Uber

Il y a

  

le

 

Par

Bing Maps désormais externalisé en partie

Microsoft ne va pas s’entêter dans le business de la cartographie : Redmond a confirmé, aujourd’hui, qu’il allait cesser d’alimenter son service de cartographie Bing Maps directement, et allait désormais sous-traiter la collecte des données à d’autres opérateurs du secteur. L’entreprise vend d’ailleurs certaines technologies et certains éléments de son business cartes à Uber. Une centaine de salariés quittera le campus de Redmond pour rejoindre l’entreprise de gestion de VTC.

Il s’agit, explique le staff de Microsoft, de poursuivre les efforts de concentration de l’entreprise sur ses cœurs de métier. «Depuis un an, nous avons entrepris de nombreuses actions pour reconcentrer nos efforts en direction de nos cœurs de business. Dans la poursuite de ceux-ci, nous allons cesser de collecter des données et images cartographiques et allons, à la place, nous associer avec des fournisseurs de contenus de qualité, tandis que nous nous concentrerons sur l’expérience utilisateur», a précisé le service com de Microsoft à Re/Code.

Uber, de son côté, poursuit son renforcement dans le secteur, après avoir recruté récemment un cadre de Google Maps, qui supervise sa branche cartographie. Nokia, qui cherche à vendre une partie de ses activités Here Maps, voit une opportunité de vente s’envoler.

Les termes financiers de l’accord n’ont pas été divulgués.