Suivez-nous

Technologies

Quand Facebook faisait volontairement planter son application Android

Il y a

  

le

 

Par

ic-267.jpg

Facebook semble se faire une spécialité des pratiques douteuses vis à vis de ses utilisateurs. Durant une semaine en 2012, le réseau social avait déjà altéré le fil de certains utilisateurs, pour étudier l’impact psychologique ces billets positifs ou négatifs. Aujourd’hui, The Information (payant) révèle que l’entreprise de Marc Zuckerberg aurait fait volontairement planter son application Android pour voir à partir de quel niveau d’instabilité les utilisateurs basculeraient sur la version mobile du site, moins performante.

Les plantages étaient en plus assez majeurs, certains rendant l’application inutilisable pendant plusieurs heures.

Facebook voulait, de cette manière, estimer les éventuels dommages qu’un retrait de son application aurait sur ses utilisateurs, suspectant Google de vouloir éliminer l’application de son rival de son Play Store. Le résultat de cette surprenante initiative, conduite “plusieurs années en arrière” semble d’ailleurs net, selon un insider cité par The Information : “les gens n’ont jamais arrêté de revenir” et d’utiliser l’application Android, fusse-t-elle plantogène.

Si dans une certaine mesure ce type de tests peut avoir sa justification, on s’étonne quand même du peu de considération que Facebook porte à ses utilisateurs. Et comment considérer, note The Verge la nouvelle fonction visant, en cas d’attaque terroriste, à confirmer que les gens sont sains et saufs si l’application plante ? La confiance de ses utilisateurs semble bien le dernier des soucis de Facebook.