Suivez-nous

Édito

Futulele : la petite musique d’Apple

Apple et iOS vont bien au-delà de la «gamme» d’appareils électroniques telle qu’on le conçoit habituellement. Une petite bande d’Europe de l’Est a à l’évidence tout saisi.

Il y a

  

le

 

Par

img_9735.jpg

On n’a cessé de matraquer dans ces colonnes, parfois d’ailleurs dans l’incompréhension, combien les différents appareils sous iOS proposés par Apple (iPod Touch / iPhone, iPad, Apple TV / iTV) constituait une chaîne cohérente novatrice d’un même concept et seulement différenciée en fonction des usages, une chaîne «signifiante» bientôt parfaitement intégrée au Mac de façon transparente avec le futur OS X 10.8 Mountain Lion (lire «Bienvenue dan l’Ere post-PC»).

Or c’est précisément parce qu’ils sont au cœur de ces nouveaux usages que les développeurs de OMGuitar, l’app iOS de guitare pour l’iPhone et iPad la plus réussie ont su aller encore plus loin, en dépassant la difficulté objective de faire figurer le manche de l’instrument sur l’iPod ou l’iPhone tels qu’Apple les avait conçus pour un usage général.

img_9735.jpg

Qu’à cela ne tienne, l’équipe d’Amidio a conçu une sorte de métonymie électronique et logicielle absolument géniale, en emmanchant un iPhone au bout d’un iPad afin de figurer la morphologie générale d’un instrument à cordes. Fukulele, le résultat qui figure (et restitue le son d’) un ukulélé va bien au-delà du bricolage génial, en posant de façon concrète la métaphore de la dématérialisation des usages et des contenus… et à travers elle, celle qui est poursuivie par Apple à travers son OS unique et ses différents iDevices, ce qui va bien au-delà du simple objectif de fourguer le maximum de camelote au prix fort comme le voudrait la caricature…

Les gens d’OMGuitar cherchent des partenaires pour finaliser le double connecteur-dock qui sert à appairer l’iPad et l’iPhone afin de commercialiser l’ukulele du futur, mais rien n’empêche demain de le voir demain sur scène en Stratocaster ou en basse Fender… en espérant que les performers à venir ne se prendront pas pour Jimmy Hendrix ou Paul Simonon… :langue

L’extrait-ci dessous donné comme exemple s’appuie sur «Can’t help falling in love with you» : difficile en effet de ne pas être séduit, en attendant la nouvelle version de l’iPad annoncée pour demain, et la petite surprise du côté de la télévision annoncée en guise de rappel…

Futulele