Suivez-nous

iPhon.fr

Covid-19 : l’UE teste l’interopérabilité des apps de contact tracing

Le nouveau service devrait être opérationnel en octobre.

Il y a

  

le

 

Par

© Unsplash / Christian Wiediger

En juin dernier, nous vous parlions de cet accord noué entre les pays de l’Union Européenne pour permettre aux applications nationales de traçage de contact de fonctionner partout. Une mesure d’autant plus bienvenue que les frontières de l’Union ont rouverte et les habitants peuvent désormais circuler librement.

Le dossier a depuis bien avancé et la Commission européenne a annoncé avoir commencé à tester l’infrastructure nécessaire pour assurer l’interopérabilité. Dans le détail, les applications de la République tchèque, du Danemark, de l’Allemagne, de l’Irlande, de l’Italie et de la Lettonie sont concernées, avec une mise en fonctionnement dès le mois d’octobre.

StopCovid ne sera (pour l’instant) pas compatible

En ce qui concerne la confidentialité, l’instance européenne précise que « les informations échangées sont pseudonymisées, cryptées, réduites au minimum et stockées uniquement le temps nécessaire pour retracer les infections. Il ne permet pas l’identification de personnes individuelles. »

Pour rappel, ce nouveau système concerne les applications nationales décentralisées, ce qui n’est pas le cas de l’app française StopCovid et de celle du Royaume-Uni. En revanche, la Commission précise qu’elle continue de soutenir les travaux des états membres afin d’étendre l’interoperabilité aux applications centralisées. On a pour l’heure pas de détail supplémentaires à ce sujet mais comme le souligne TechCrunch, cela soulève des questions en terme de respect de la vie privée.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *