Suivez-nous

iPhon.fr

Huawei lance un téléphone pliant à 3000 dollars

Huawei vient de lancer le Mate X2, un téléphone pliant, commercialisé au prix de 3000 dollars.

Il y a

  

le

 

Par

© Huawei

Alors que l’entreprise chinoise Huawei faisait les gros titres de la presse ces derniers mois après la tourmente politique dans laquelle elle s’était, bien malgré elle, retrouvée, voilà que la marque propose un nouveau modèle de téléphone pliant à son public.

Alors que Samsung peut sembler être la seule entreprise à avoir pour le moment commercialisé des téléphones pliants avec la renommé du Fold et du Z Flip de la marque coréenne, Huawei est pourtant un acteur historique dans ce marché naissant, ayant produit déjà deux autres modèles de téléphone pliants, le Mate X et le Mate XS.

Le Mate X2 : la suite logique

En plus de ces deux téléphones, Huawei a donc décidé cette semaine de présenter au public un troisième modèle, au design différent, le Mate X2. Ce dernier a un écran pliant interne de 8 pouces, avec une résolution de 2480×2200 pour un taux de rafraîchissement de 90 Hz. Mais la grande nouveauté par rapport au Mate X et au Mate XS c’est que c’est le premier téléphone pliant de Huawei a également disposé d’un écran externe, de 6,4 pouces, à la manière du Fold du concurrent Samsung. Jusqu’à présent, il était obligatoire de déplier le téléphone pour l’utiliser, mais Huawei vient de mettre fin à cette barrière en rendant le téléphone utilisable même quand ce denier est replié sur lui-même.

Huawei a également annoncé que son téléphone disposait d’une toute nouvelle technologie de charnière qui permet de le fermer et de l’ouvrir plus facilement. La marque a également annoncé que cette amélioration de la charnière dot le rendre plus fin une fois replié.

HarmonyOS arrive au printemps

En plus d’avoir présenté un téléphone d’exception, dont le prix d’entrée de 3000 dollars risque malgré tout de refroidir de nombreux clients potentiels, Huawei a profité de cette tribune publique pour annoncer que son système d’exploitation, baptisée Harmony, allait être mis en place à partir d’avril prochain.

Pour rappel, Huawei est dans l’obligation de créer son propre OS depuis que les États-Unis, à l’époque dirigeait par un certain Donald Trump, ont interdit les entreprises de l’oncle Sam de travailler avec Huawei, rendant de facto, l’utilisation des applications de Google impossible pour la firme asiatique. Cette dernière ne peut donc plus accéder à Google Play Store, Maps ou encore YouTube, mais plus important encore, il est impossible pour Huawei de faire fonctionner ses nouveaux téléphones sous Android, ce qui oblige la firme à créer son propre OS, à la manière d’Apple qui fonctionne sous iOS et non Android.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *