Suivez-nous

iPhon.fr

Un premier virus visant les Mac M1 vient d’être repéré

Pas de panique : on vous explique comment le détecter et éviter ce genre d’attaque.

Il y a

  

le

 

Par

© Apple

Ça y est : les Mac M1 viennent tout juste d’être commercialisés que des pirates tentent déjà de s’y attaquer. C’est ce que rapporte le chercheur en cybersécurité Patrick Wardle, auparavant en poste au sein de la très controversée NSA (National Security Agency aux États-Unis). Selon lui, un malware collectant les données personnelles de ses victimes et affichant des publicités sur leur ordinateur sans leur consentement vient en effet d’être aperçu dans la nature. On ne sait toutefois pas s’il a effectivement pu infecter des internautes depuis…

Apprenant la nouvelle, Apple a révoqué les droits du développeur éditant le programme en question. Manuellement, il suffit de rechercher un fichier appelé GoSearch22.app dans macOS pour savoir si vous l’avez installé par mégarde. Si c’est le cas, alors supprimez-le immédiatement. Il est aussi conseillé de changer tous ses mots de passe suite à ce genre d’incident, qui peut potentiellement mener à de dangereuses fuites d’informations privées. Enfin, vous pouvez aussi prévenir les autorités compétentes en faisant appel à la plateforme gouvernementale PHAROS, chargée de référencer ce genre de menace.

Comment éviter de rencontrer ce genre de logiciel ?

Pour ne pas vous retrouver un jour à devoir subir ce type de hack, le plus pratique est de s’en prémunir en amont. L’une des solutions consiste à télécharger un antivirus. Ils ne sont malheureusement pas tous fiables, comme nous avions pu le remarquer lors de notre comparatif des meilleures licences du marché. Sachez qu’il existe aussi des abonnements pour iPhone, et pas seulement pour les Mac.

Test avis antivirus Intego

© Intego

Autre solution : ne pas installer de programmes issus de sources inconnues. Chez Apple, des barrières permettent déjà d’y remédier, notamment sous Catalina. Certains les trouvent certes trop contraignantes (il faut alors faire appel au Terminal pour forcer le passage), mais c’est toujours une sécurité de plus. Ils arrivent toutefois que quelques applications comme celle d’aujourd’hui outrepassent ces limites, mais c’est très rare. On sait en effet que Cupertino fait tout pour contrôler ce genre de contenu !

Big Sur, clé de tous les problèmes ?

Selon Apple, il est aussi très important de mettre à jour régulièrement son Mac pour éviter de se retrouver avec une version vulnérable de son système d’exploitation. En effet, les techniques des black hats s’améliorent de jour en jour tandis que les éditeurs arrêtent de supporter leurs machines après quelques années.

La dernière édition de macOS en date, Big Sur, résout ainsi nombre de brèches signalées petit à petit par les utilisateurs. Attention, en revanche, à ne pas confondre son édition stable avec la bêta qui elle comporte en réalité davantage de risques.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *