Suivez-nous

Prospective

France : Apple durablement dans le Top 5 ?

Ce que Tim Cook appelle “le momentum” d’Apple, c’est-à-dire l’impulsion, n’en finit pas trimestre après trimestre : le californien progresse encore en Europe sur un marché qui continue de perdre de la valeur

Il y a

  

le

 

Par

arton58700-8edb5.png

Si les résultats communiqués par Apple pour le trimestre dernier battaient tous les records au niveau mondial, les performances du californien en France et en Europe de l’Ouest n’ont rien à leur envier. Comme chaque trimestre, MacPlus s’est procuré auprès de Gartner les chiffres du trimestre écoulé, pour ce qui est de la France et de l’ Europe de l’Ouest. Pour ce trimestre un peu exceptionnel puisqu’il est celui de la saison de Noël, c’est-à-dire traditionnellement le plus gros trimestre de l’année pour l’ensemble des fabricants, Apple confirme sa progression et son installation dans le Top 5 depuis plusieurs trimestres pour le marché français, et même si elle prend la 6e place sur le marché de l’Europe de l’Ouest.

Les Apple Stores efficaces en Europe aussi

Mieux encore, si les livraisons de la marque à la Pomme continuent de progresser, que ce soit en France ou en Europe de l’Ouest, c’est sur un marché général qui ne cesse de perdre de la valeur (lire notre chronique du 29 août 2011) et avec des parts de marché qui flirtent désormais avec les 2 chiffres : et encore, la nomenclature de Gartner distingue-t-elle entre ordinateurs portables et de bureau d’une part, et tablettes d’autre part. L’iPad n’entre donc pas dans les chiffres que nous publions ci-dessous, alors que d’autres méthodologies, qui combinent, les 2 catégories classent Apple premier instructeur mondial grâce au succès actuel de sa tablette.

Pour Gartner, ce sont les MacBook Air qui représentent près de 30 % du total des notebooks d’Apple, et expliquent pour une bonne part ses résultats en Europe de l’Ouest sur le 4e trimestre calendaire 2011 qu’Apple comptabilise pour sa part comme son premier trimestre fiscal 2012. Autre relais de croissance pour Gartner, l’augmentation très significative des livraisons à travers les Apple Store,selon le cabinet qui estime une progression de 66 % par rapport au trimestre équivalent de l’année précédente.

Europe de l’Ouest

Apple se classe 6e, avec tout de même 8,6 % de parts de marché en progression de 16,2 % par rapport au 4e trimestre 2010, sur un marché général qui recule de 16 %.

En ce qui concerne le marché grand public, Apple se classe 4e avec 11,2 % de parts de marché en progression de 16,6 %.

Enfin, pour ce qui est du marché de l’éducation Apple se place une nouvelle fois numéro un avec 45,6 % de parts de marché, en progression de 24,4 % toujours, rappelons-le, essentiellement sur le marché du K 12 – essentiellement le primaire et le secondaire – et abstraction faite des livraisons d’iPad.

France

Sur ce trimestre, Apple était avec Asus l’un des 2 seuls constructeurs à afficher des résultats en « croissance positive » sur un marché en déclin, en se classant 5e par exemple derrière Dell qui perd 13,2 %, Acer qui continue sa descente aux enfers avec -45,5 %, Asus qui progresse lui de 17,4 % et le numéro un HP qui cède lui 1,8 % avec tout de même 25,2 % de parts de marché.

Pour sa part, avec 8,2 % de parts de marché, Apple n’est désormais plus très loin des 3 constructeurs qui le précèdent avec respectivement 11,4%, 14,4% et 14,7 % de parts de marché.

Pour ce qui est du marché Education, Apple se place une nouvelle fois numéro un avec 51% de parts de marché et une progression de 30,4 %, toujours essentiellement sur le segment du supérieur et de la recherche.

Sur tous les tableaux…

Si l’ensemble des constructeurs qui avaient misé gros jusqu’ici sur le segment des netbooks semblent particulièrement souffrir de la cannibalisation de la niche par l’iPad et l’ensemble des tablettes, ce n’est donc pas le cas d’Apple continue de pouvoir jouer sur les 2 tableaux grâce à l’iPad d’une part, et au MacBook air d’autre part qui continue à tirer son épingle du jeu sur le segment des portables…

Or la situation devient de plus en plus compliquée pour les concurrents d’Apple, ceux qui croyaient aux tablettes et ceux qui n’y croyaient pas : est-il encore temps d’investir dans le segment des ultra portables, en essayant de concurrencer le MacBook air, tout en sachant que la plate-forme ARM a vocation a continuer de monter en puissance au point d’assurer demain sur les tablettes des tâches aujourd’hui encore dévolues aux ordinateurs portables ?

Dans quelle mesure Androïd ou Windows 8 seront-ils capables de rivaliser avec la souplesse et la puissance de Mac OS X ou d’OS ? Les termes de l’équation à laquelle les comités stratégiques de HP, Asus, Dell et les autres sont confrontés sont rien moins que complexes, avec une problématique qui s’apparente au final à vouloir résoudre la quadrature du cercle…