Suivez-nous

Actu

Le PDG de Spotify donne le ton pour les années à venir

Spotify est aujourd’hui un poids lourd de l’industrie musical, qui donne le ton aux autres services de streaming.

Il y a

  

le

 
© Macplus.net

Le PDG de Spotify Daniel Ek s’est confié à The Verge pour une interview où il a donné sa vision de l’entreprise, ainsi qu’un tour d’horizon de ses rivaux, toujours plus nombreux, et oppressants. À la manière de Netflix, Spotify est le leader historique de son marché, la solution suédoise existe depuis près de 15 ans et domine toujours le monde du streaming musical avec des centaines de millions d’abonnés à travers le monde.

Malgré sa première place assurée pour quelques années encore, au vu de l’avance de Spotify sur Apple Music ou Deezer, la société a lancé ce lundi de nouvelles options pour ses abonnées comme “HiFI”, une offre premium qui permet d’avoir une qualité d’écoute augmentée.

“Nous sommes sur 2000 appareils et nous sommes bons sur tous”

Concernant sa concurrence avec Apple et Amazon, la question pour Spotify aurait pu être de savoir si l’application comptait produire elle même un produit physique pour créer un “écosystème Spotify”. Mais Ek a coupé court à cette hypothèse : «J’aurais été beaucoup plus inquiet si les consommateurs étaient enfermés dans un seul écosystème», a répondu le PDG de Spotify.

Le directeur de la plateforme de streaming musical numéro 1 a reconnu que chacun des trois adversaires de Spotify (Apple, Amazon, Google) avait ses points forts. La firme de Cupertino est par exemple “très forte sur les mobiles”, alors que dans le même temps Amazon brille avec son assistant vocal Alexa.

Ek a ensuite précisé que selon lui, la force de Spotify ne se trouve pas dans un produit, mais justement, dans sa capacité à s’adapter et à fonctionner parfaitement avec tous les appareils compatibles. “Aujourd’hui nous sommes sur 2000 appareils, et nous sommes bons sur tous.”

L’offre gratuite de Spotify va perdurer

L’autre grande question en ce qui concerne Spotify c’est son offre exclusive, gratuite, qui permet de bénéficier d’un abonnement en ligne, interrompu toutes les 15 à 20 minutes par des publicités audios. Si cette offre a des inconvénients évidents elle continue malgré tout de séduire un public toujours plus nombreux. Si certains analystes pensent qu’à terme elle mettra à mal le modèle économique de Spotify, Ek s’est dit confiant quand à la santé financière de son entreprise et pense que l’option gratuite va perdurer encore longtemps sur son application. Ek a ensuite parlé des “objectifs à longs termes” de Spotify, l’entreprise compterait en effet developper son implication au près des artistes pour pourquoi pas prendre le rôle d’une maison de disque ou de label.

Les podcasts, le second souffle de Spotify

Dernier point important pour l’avenir de Spotify, les podcasts. Ce nouveau contenu proposé par l’application scandinave séduit un public des plus larges et a donné un second souffle aux abonnements de l’application. Cela a également permis à l’application de signer des contenus exclusifs avec plusieurs créateurs populaires, qui ne proposent aujourd’hui leur podcasts que sur Spotify, amenant ainsi une partie de leur public à migrer depuis une plateforme concurrente vers l’application de Daniel Ek. Spotify a ainsi réussi à centraliser ses offres au sein d’une seule application et alors que le nombre de musique au sein du catalogue de chacune des applications n’est plus un facteur de choix, Spotify construit son exclusivité de demain avec les podcasts, ce nouveau domaine du streaming, qui n’a plus rien de musical.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *