Suivez-nous

Technologies

Quand Matignon enfume les media

Il y a

  

le

 

Par

Bientôt une application iPhone pour les apiculteurs ? Même s’il est vrai qu’à présent iPhone OS 3.0 laisse toute latitude pour développer à peu-près n’importe quel périphérique pour l’iPhone, le premier-ministre François Fillon s’est offert une belle séance d’enfumage des médias en se servant de l’iPhone, et des «nouvelles technologies» en général, après sa ministre de la Santé (lire Tabagie, Bachelot met le paquet).

Et comme on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, celui-ci n’y a pas été avec le dos de la cuillère : «Je suis un vrai “geek”. Je veux essayer toutes les nouveautés. En ce moment, j’utilise principalement un iPhone 3G, un Nokia, un iPod nano et, côté photo, un Nikon D700 et un Panasonic Lumix» a-t-il confessé aux journalistes de SVM, avant de confesser un coupable penchant pour les machines d’Apple : «Après avoir épuisé plus de trente PC, je suis passé au Mac, il y a six mois. J’utilise deux MacBook Pro – un pour le travail et l’autre pour mes besoins privés – et un iMac».

A la suite de la dépêche AFP, les sites spécialisés et l’ensemble de la presse en ligne n’ont pas manqué de faire leur miel de ce qui est quand-même un joli coup journalistique – près de 60 reprises selon Google News – à ceci près que pour friand qu’il soit des fruits de la technologie de la firme à la Pomme, François Fillon si l’on s’en tient à son discours n’en est pas moins un switcher récent… et un geek bigrement réfractaire à Apple ou peu curieux !

Dès 2006, ce sont en effet pas moins d’une centaine de Macs qui étaient en service à l’hôtel Matignon, postes fixes et machines nomades confondues (lire «Des iMacs à Matignon»)… avec la petite dizaine de Xserve qui, comme souvent, leur avaient ouvert la voie. A cette date, les fonctionnaires des services du premier-ministre pouvaient opter selon leur choix pour la plate-forme OS X à l’égal de Windows.

Avant cela, c’est le même François Fillon, ministre de l’Éducation Nationale, qui avait porté en 2004 le Plan Microportable Etudiant (lire «Apple investit les campus»), construit par Benoît Sillard son Délégué aux usages de l’internet, en relation étroite avec Apple, et peu après avoir signé un accord-cadre ambitieux avec Apple France. Que d’occasions manquées pendant toutes ces années pour celui qui se définit lui-même comme un geek friand de nouveautés, alors que la marque à la Pomme devenait de plus en plus trendy

Quelle mouche a donc piqué le premier ministre, que l’on savait déjà fana de sports mécaniques, pour s’offrir un tel coming out technologique ? On peut s’interroger, alors que les essaims de protestations soulevés auprès des jeunes et partout sur la Toile par la loi HADOPI sont loin de s’être calmés…

François Fillon : premier ministre… et geek !