Suivez-nous

Applications

Apple bientôt contrainte de supprimer le chiffrement en Grande-Bretagne ?

Il y a

  

le

 

Par

ic-235.jpg

Apple pourrait être contrainte, prochainement, de supprimer le chiffrement point à point proposé aux utilisateurs sur leur iPhone et sur les services comme iMessage et Facetime. Ce type de chiffrement, assure Apple, rend les données inaccessibles à n’importe quel tiers, y compris Apple, et, a fortiori, y compris les agences gouvernementales. Et c’est là que le bât blesse pour le gouvernement du Royaume-Uni. Celui-ci entend contraindre les sociétés comme Apple ou Google à pouvoir déchiffrer – sur présentation d’un mandat assure-t-on de source gouvernementale – les données des utilisateurs, ce qui impliquerait de limiter, voire supprimer le chiffrement, en tout cas de disposer d’une clef de déchiffrement.

Le projet de loi dit ” Investigatory Powers Bill” devrait être discuté mercredi et bénéfice du soutien du Premier Ministre David Cameron. Celui-ci – qui sera surpris – a directement placé son texte comme un moyen de s’assurer que “les terroristes, les criminels et les ravisseurs d’enfants ne disposent pas d’espaces protégés pour communiquer”. Accessoirement, c’est également gênant pour pratiquer les écoutes et la surveillance de masse, et risquerait de gréver les possibilités d’espionnage industriel. 😉

Dans ce même texte, le gouvernement anglais entend contraindre les opérateurs à stocker l’historique de navigation des internautes pour un an. Pour rassurer le bon peuple, Lord Carlile, l’un des porteurs des textes anti-terrorisme assure qu’il est “absurde d’imaginer que la police et les services de sécurité ont la volonté de violer la vie privée des innocents”. Une affirmation tellement démentie par les faits et les fuites Snowden, qu’il est risible de simplement la mentionner.