Suivez-nous

iPad

Si l’iPad Pro a un stylet, c’est un échec, estime Microsoft

Il y a

  

le

 

Par

C’est l’effet boomerang : on se souvient sans doute tous de Steve Jobs débinant la concurrence lors de la mythique keynote de lancement du premier iPhone. “Qui veut d’un stylet ? Personne ! Vous devez déjà réussir à le saisir, vous risquer de l’oublier, yhaak !”. Alors forcément, la sortie de l’iPad Pro et de son Magic Pencil optionnel (et coûteux), a pu nous faire sourire, signe discret d’un renoncement, ou au moins d’une vraie inflexion.



Chez Microsoft, le son de cloche est de même nature. Parlant à Trustedreview, Dan Laycock, l’un des responsables de la communication autour de Surface, a ironisé. “À un moment Apple a déclaré que si un produit avait un stylet, c’est que c’était un échec. Nous, nous avons toujours cru aux stylets, nos clients les adorent”.

L’iPad Pro, estime le cadre de Redmond, “restera toujours un appareil d’accompagnement”, qui n’est pas suffisant en tant que tel, tandis que Surface correspond à la vision de Microsoft : nous voulons vraiment que nos clients n’emportent qu’un seul appareil pour leurs utilisation ordinateur ou tablette”.