Suivez-nous

iPhone

iPhone 6s Plus, un bon choix pour senior…?

Il y a

 

le

 

Par

01-201.jpg

L’iPhone 6s Plus a-t-il des arguments pour séduire les seniors. Après quelques jours d’utilisation de l’appareil, voici les premières réflexions d’un utilisateur qui n’est plus un perdreau de l’année  et qui passe d’un iPhone 5s à l’iPhone 6s Plus, et son grand écran…!! En 1984, ma première pomme était un Lisa et je n’ai plus cessé d’en consommer depuis…

**Grand écrans pour vieux yeux

Je n’épiloguerais pas sur la prise en main, le déplacement des boutons par rapport aux iPhone pré-iPhone 6, ou sur la taille – ne disposant pas de grandes mains, je ne l’ai pas trouvé gênante. Même si le poids est conséquent, j’apprécie justement les dimensions de ce vaste écran en mode paysage en conservant l’affichage normal qui me permet de tapoter avec mes deux pouces en couvrant la surface du clavier tout en piochant rapidement dans les trois cases prédictives et les deux rangées de touches de part et d’autre.

Ce qui m’a tout de suite intéressé est la possibilité de zoomer le contenu de l’écran, de basculer en affichage agrandi (voir Réglages/Luminosité puis affichage/zoom de l’écran…). J’apprécie ce mode zoom et la visibilité accrue offerte quand je me déplace en ville ou en transports urbains, notamment dans Messages. Cela me permet de répondre avec le minimum d’erreurs de frappe tout en marchant, action nettement (!) plus sensible sur mon iPhone 5s. Par contre, j’apprécierais une option 3D Touch pour y accéder en appuyant simplement sur l’icône de Réglages.

**Confort de vue

C’est l’un des points qui échappe un tantinet aux jeunes journalistes qui préfèrent, à juste titre, l’iPad mini ou des iPhones aux diagonales moins encombrantes. Or, en arrivant à un âge cacochyme, disposer d’un écran plus vaste avec une résolution de folie (400 points par pouce carré contre 264 ppp sur un iPad, un magazine est généralement imprimé à 300 ppp) offre un bien-être en lecture sublime.

J’ai immédiatement testé le confort de lecture avec un ouvrage en cours dans Gerty (Gratuit). Épatant, parfaite taille de liseuse du coup…!

**Productif?

La très bonne surprise est de redécouvrir sur iPhone des outils comme Editorial (9,99 €), Day One (4,99 €) ou Drafts 4 (9,99 €) avec un confort inégalé pour cause de vastitude d’écran. Comme tous ces outils supportent TextExpander (4,99 €) et Markdown, je retrouve instantanément mes habitudes.

Néanmoins, il n’est pas encore question de riper du iPad vers cet iPhone, le confort de saisie est irréprochable sur l’iPad. Si j’apprécie depuis 48 heures de pouvoir saisir mes premières notes sur cet écran, je ne me prononcerais qu’après quelques semaines, à moi d’apprivoiser ce GrosPod.

**Photographique

Le iPhone 6s+ possède un stabilisateur optique et cette chouette option justifie également l’acquisition de cette version plus. Non que le rédacteur de ces lignes sucre les fraises (!), juste que ce stabilisateur permet de fixer des clichés épatants en éliminant les risques de bougé en basse lumière. Paradoxalement, j’ajouterais que le poids est aussi un élément positif même si l’on est loin de celui de mon antique boite à pixels qui frise les 2 kilos et sort également du 12 MP. Le iPhone 6s+ sort du 4032 par 3024 pixels et donc des JPG de près de 3 Mo.

Du coup, j’ai passé en revue la majeure partie de mes applications, démarrant mes investigations avec l’excellent Provoke (1,99 €) mais aussi Camera+ (2,99 €), Hydra (4,99 €), MPro (1,99 €) et ProCamera (4,99 €). Seuls nofinder (0,99 €) et MCPro (1,99 €) posent problème et je l’ai signalé par courriel à Tambo, leur developpeur.

Je trouve les images obtenues très correctes, juste le besoin parfois de booster la saturation pour redonner de la pêche à des images neutres (avec Camera+, par exemple et son option Clareté). Mais cela ne me dérange pas vu que je photographie en RAW et habitué au post-traitement. Par contre, pas activé l’option Live qui permet de conserver un peu de vidéo dans l’image et le on ambiant. Sympa mais pas ma tasse de moka…

**Alors…?

Pour être honnête, je ne pensais pas que je serais autant séduit et, surtout, aussi vite. J’étais bien passé dans un AppleStore le prendre en mains mais les applications étant par défaut celles d’Apple, difficile de projeter son ressenti avec des applications un peu orientées comme iThoughts (11,99 €) lors de l’élaboration d’une carte heuristique.

Vu que le prêt ne s’arrête pas demain matin, quelques autres billets sur ce grosPod à venir.