Suivez-nous

Société

Facebook attaque Apple et ses “étiquettes de confidentialité”

Les étiquettes de confidentialité font déjà couler beaucoup d’encre. Apple les rend obligatoire, Facebook ne veut pas en entendre parler.

Il y a

  

le

 
étiquettes de confidentialité
© Macplus.net

Facebook est-il en train de rentrer en guerre avec Apple ? Depuis le lancement d’iOS 14 le conflit couvait entre les deux géants du numérique, et le retour sur le devant de l’actualité des « étiquettes de confidentialité » a fini de mettre le feu aux poudres.

Alors que les Widgets semblaient être la grande nouveauté de cette version de l’OS d’Apple. Facebook n’avait d’yeux que pour les étiquettes de confidentialité, qui ont donné des sueurs froides aux dirigeants du réseau social bleuté. En effet, les étiquettes doivent être installées sur toutes les pages de l’App Store dans les prochains jours, pour prévenir au mieux les propriétaires d’un iPhone ou d’un iPad de l’utilisation qui sera faite de leurs données personnelles.

Cette idée, saluée par un grand nombre d’acteurs du numérique, comme Mozilla, n’a pourtant pas plu à tout le monde. Facebook ne veut pas de ces étiquettes sur l’App Store. Il faut rappeler que l’utilisation des données personnelles par Facebook a toujours été un sujet sensible. Le groupe a plusieurs fois été accusé d’en faire un usage abusif, et de fermer les yeux sur les pratiques de certains partenaires, comme lors de l’affaire Cambridge Analytica.

La question des données personnelles : un enjeu de société

Mais d’un autre côté, depuis les révélations de Snowden, la question des données personnelles est de plus en plus prise au sérieux par l’opinion publique. Et certaines grandes entreprises du numérique sensibilisent elles aussi leurs utilisateurs sur la sécurité de ces dernières. Apple n’y fait pas défaut.

La marque à la pomme est l’une des premières à avoir voulu sécuriser les données personnelles de ses utilisateurs, à chaque présentation d’un nouveau produit, la question de la sécurité et de la vie privée est abordée. Apple joue la carte de la transparence, et ça marche. Avec le lancement de son système « Sign with Apple » qui permet de se connecter à un site ou une application sans donner la moindre information personnelle, Apple a réussi à venir s’immiscer dans un domaine où on ne l’attendait pas, celui des données personnelles.

Mais cette fonctionnalité n’était alors qu’un début, Apple veut plus, et se donne les moyens pour cela. C’est dans ce sens que l’été dernier Apple a annoncé au monde entier la venue prochaine des étiquettes de confidentialité, lançant, sans le savoir, un conflit avec Facebook.

Les arguments du groupe Facebook

Comme dans toutes les histoires, il n’y a pas un gentil et un méchant. Et le groupe Facebook a donné de nombreux arguments pour défendre sa position. Tout a commencé quand une des porte-parole de WhatsApp a parlé de « concurrence déloyale » d’Apple, et de sa fonction iMessage, qui elle n’allait pas avoir d’étiquettes de confidentialité, ce qui donner un avantage certain à cette dernière vis-à-vis des autres applications de messagerie instantanée comme WhatsApp.

Cette analyse, bien que faussent, car Apple a annoncé qu’il publierait les étiquettes de confidentialité de ses applications natives sur son site, montre surtout que WhatsApp craint ces étiquettes. Ils savent déjà, alors qu’elles n’ont pas encore été publiées au moment des faits, qu’elles vont causer du tort à la firme, et au groupe Facebook en général.

Ce discours aurait pu être cohérent si le désavantage causé par ses étiquettes était unanime, mais des services de messagerie instantanée comme Telegram, qui prennent grand soin des données personnelles de leurs utilisateurs, ne se sont aucunement plaints de l’arrivée de ses étiquettes.

 Des étiquettes imparfaites

L’autre argument qui a depuis été avancé par Facebook dans sa lutte contre ses étiquettes, et que ces dernières donnent une fausse impression de l’application. Elle fait en effet le point sur les informations personnelles qui sont utilisées par l’application en question, à aucun moment elles ne parlent de la manière dont ces informations sont sécurisées.

Facebook voudrait donc qu’une mention, sur la sécurité des données personnelles soient ajoutées à ses étiquettes afin d’expliquer aux utilisateurs que leurs données personnelles vont bien être utilisées par l’application, mais qu’elles le seront dans un certain cadre, et qu’ils n’ont pas à s’inquiéter quant à leur sécurité.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *