Suivez-nous

Applications

Spotlight : lanceur universel ?

Il y a

  

le

 
1-fenetre-spotlight.jpg

Gros coup de peinture sur Spotlight au sein d’OS X Yosemite après 10 ans d’existence : la recherche universelle d’Apple cherche plus loin et plus vite. Peut-il pour autant remplacer votre lanceur d’applications favori ? Pas si sûr, d’autant que le moteur de recherche du Mac fonctionne parfois étrangement.

Génial moteur de recherche de fichiers (encore inégalé) avec sa capacité à chercher partout : au sein des fichiers, dans les emails et toutes les applications (qui intègrent un module indexant leur contenu), Spotlight n’a jamais su (ou voulu ?) répondre aux lanceurs tels qu’Alfred ou Launchbar, outils de prédilection d’utilisateurs en mal de productivité. En effet, utiliser Spotlight comme lanceur d’applications ou pour rechercher les informations d’un contact était tout sauf pratique, comparé aux lanceurs dédiés à ce type de tâches. Cette époque est-elle enfin révolue ?

Des résultats affichés en clair

Invoqué par le raccourci “Cmd + Espace” ou par l’icône de loupe située dans le coin supérieur droit de l’écran, la fenêtre de Spotlight se détache de la loupe pour se placer au centre de votre écran. Plus visible, plus pratique.

Les résultats de la recherche font l’objet d’une présentation scindée en deux panneaux :

  • à gauche la liste des résultats, classée par catégories.
  • à droite la prévisualisation du résultat, utilisant le moteur de la fonction “Coup d’oeil” et fonctionnant à peu près avec tout type de données.

En haut, à droite du champ de saisie apparaîtra l’application (en théorie) liée au résultat sélectionné.

Par l’intermédiaire de la section “Spotlight” des Préférences système, vous pouvez personnaliser a minima la présentation des résultats en réorganisant les catégories de recherche et en éliminant celles qui ne vous sont d’aucune utilité (les résultats Bing, au hasard ?).

La grosse nouveauté qu’Apple amène avec Yosemite c’est que Spotlight “vous aide à rechercher des éléments sur votre ordinateurs et affiche des suggestions provenant d’iTunes ou de l’App Store, mais aussi les horaires de séances de cinéma, des lieux proches, et bien plus encore”. Dans les faits tout n’est pas aussi magique que peut l’être Siri sous iOS, mais il y a de bonnes idées qui feront de Spotlight soit un complément à votre lanceur favori soit une alternative à ce dernier pour ceux qui n’ont pas une utilisation débridée de leur Mac !

Le projecteur qui fait péter les plombs

Pour ne pas afficher une liste à rallonge (on peut agrandir la “fenêtre”), Spotlight ne vous présente qu’un “Meilleur résultat” suivi d’une sélection de résultats pour chaque catégorie correspondante.

La sélection de résultats correspond à ceux que Spotlight estime les plus “pertinents”. Autant le dire tout de suite, nous ne l’avons jamais trouvé pertinent ni n’avons réussi à déduire sa logique de recherche et de classement…

Maigre consolation, vous pourrez toujours accéder à tous les résultats d’une catégorie en cliquant sur son entête. Vous atterrirez, au mieux soit dans l’application correspondante, au pire dans une fenêtre du Finder affichant une recherche de fichiers.

Vous allez le voir par la suite Spotlight fait ce qu’il veut et ne répond pas nécessairement ce à quoi vous vous attendez ! À s’en arracher les cheveux parfois…

Section de recherche

Au nombre de 22, les catégories de recherche sont le nerf de la recherche Spotlight. Il y a quelques pépites mais aussi et surtout de gros boulets qui gâchent l’expérience.

**Fichiers & dossiers

Si vous aviez l’habitude de vous servir de Spotlight pour effectuer vos recherches de fichiers, vous allez noter des changements importants et intéressants.

Sans renier ses origines, au fur et à mesure de votre saisie, Spotlight cherche parmi les noms fichiers contenant les caractères déjà tapés. Mais si vous formez un mot ou une expression qui lui semble plus cohérente, il préfèrera vous proposer comme “Meilleur résultat” une recherche sur Wikipedia ou Internet.

Parfois déroutant si vous tapez vite car vous verrez peut-être ce que vous cherchiez en premier lieu vous passer sous le nez et se retrouver au fond de la file de résultats !

La recherche de fichiers et dossiers fonctionne aussi bien en tapant une partie du nom ou l’extension (précédée d’un point).

Toujours sur cette recherche de fichiers, le panneau de prévisualisation affiche sans délai le contenu du document et permet même de naviguer dedans. Que vous ayez sélectionné un PDF de 900 pages, une page web, une musique, ou une conversation par Messages, vous pourrez y jeter un oeil avant de l’ouvrir.

Pour les dossiers, Spotlight en affiche directement le contenu !

**Applications, Préférences système

Entrez le nom d’une application ou d’un panneau des Préférences système et Spotlight revêt l’habit d’un lanceur. Validez le “Meilleur résultat” par la touche “Entrée” et votre choix s’ouvre immédiatement.

De la même manière que la plupart des lanceurs, si vous allez chercher un autre résultat que sa première proposition, Spotlight retiendra ce choix pour les prochaines recherches et vous l’affichera par défaut.

Pour certaines applications (celles d’Apple uniquement ?), vous avez directement accès à la liste des documents les plus récents. Fort pratique mais cela le serait encore plus si la fonction était étendue aux autres applications !

Vous recherchez une application qui n’est pas installée ? Spotlight vous propose les résultats du Mac App Store.

**Calculette et conversion

Saisissez des chiffres suivis d’un opérateur de calcul et Spotlight se transforme en simple calculette. Si vous validez votre choix, c’est l’application Calculette qui s’ouvre mais… sans prendre en compte votre début de calcul ni même copier le résultat dans le presse-papiers comme savent bien le faire les lanceurs tels qu’Alfred !

Si vous entrez une unité de mesure “SI” (Système International) à la suite d’un nombre, la valeur sera convertie dans les unités les plus courantes.

Attention aux unités informatiques telles que Mo ou Go : Apple s’en tient strictement aux unités officielles “SI” et les associe respectivement aux “mébioctet” et “gibioctet” et non pas aux plus courants “mégaoctet” et “gigaoctet”.

Avec les symboles monétaires (€, eur, ou euros), Spotlight procède à la conversion immédiate à partir des données de Yahoo.

Impossible par contre de faire des calculs avec unités.

**Contacts, événements et rappels

Votre requête correspond à l’un de vos contacts, au contenu d’un événement ou d’un rappel ? Spotlight vous affichera le contenu de ce dernier, évitant d’avoir à ouvrir l’application correspondante.

La fiche du contact est affichée comme si vous étiez dans l’application Contacts. Vous disposez de boutons d’action rapide pour appeler, envoyer un email ou un message, ou encore calculer l’itinéraire grâce à Plans. Malheureusement la plupart de ces icônes ne s’affichent qu’au survol du pointeur et un clic sur une adresse email (par exemple) ne suffit pas à lancer l’application de messagerie, il faut absolument utiliser le bouton dédié.

Si votre requête correspond au nom d’un groupe de contacts, Spotlight en affiche la liste pour un accès direct à la fiche.

Par contre, pour ce qui est de la pertinence des résultats… Sélectionné par le prénom, Spotlight nous trouve comme “Meilleur résultat” un contact entré il y a plus de 5 ans (et non modifié depuis) et jamais utilisé (emails, messages, etc) !

Pour les événements du Calendrier, Spotlight affiche les détails et même la carte si le lieu est bien renseigné. Et en prime la météo annoncée à l’arrivée !

Le calendrier auquel appartient l’événement s’affiche sous forme de menu déroulant inactif… S’il n’est pas possible de modifier un événement, pourquoi proposer un tel type de champ ?

Cliquez sur la date et vous aurez les détails de l’événement.

Idem pour les Rappels, le cercle vide pourrait inviter à cocher celui-ci mais n’a que pour effet de lancer l’application…

**Images, musique, vidéos, etc.

Pour les contenus “multimédia” Spotlight offre la possibilité de les voir et/ou écouter directement par le biais de l’aperçu.

Que l’élément soit issu ou non de votre bibliothèque iTunes.

Pour les polices de caractères, vous aurez un aperçu direct avant de lancer le Livre de polices.

**Emails, messages, signets et historique

Grâce à son caractère universel, la recherche Spotlight saura trouver du texte issu de vos emails, dans vos conversations par iMessage ou SMS et dans l’historique et les signets de Safari.
Là encore, Spotlight bénéficie du moteur d’aperçu qui affiche directement les emails comme ils apparaitraient dans Mail.

Mais si vous utilisez une application de messagerie tierce (Airmail ou autre) qui ne sait pas s’intégrer aux résultats de Spotlight, vous n’aurez… rien !

Pour les messages, la vue est celle de la conversation mais la taille limitée (et non modifiable) de la fenêtre Spotlight rend la consultation directe de l’information quelque peu difficile : les caractères sont parfois trop petits.

Enfin pour les signets et l’historique issus de Safari, vous aurez l’aperçu enregistré par le navigateur lors du dernier accès au site.

Sombres lieux et suggestions

Vous avez faim ? Tapez “Pizzeria” (par exemple) pour récupérer… UN SEUL résultat.

D’accord la recherche n’a pas été lancée depuis une grande ville, mais proposer un seul résultat situé à près de 200 km… alors que nous en trouvons 8 dans l’application Plans et près d’une dizaine à 20 km alentours grâce à Google Maps ! Étrange pertinence sachant que les résultats de Spotlight et Plans sont tous deux fournis par Yelp !

Passons ce “manque de pertinence”, les résultats associés à Plans sont bien présentés et donnent même accès au calcul d’itinéraire.

“Pizza” ou “Pizzeria” trouvent des résultats bien différents au sein de Spotlight (ou même de Plans) pour des établissements censés proposer peu ou prou la même chose !

Vous mettrez ça sur le dos de “la fermeture d’Apple” (ou de qui vous voulez) mais la recherche se ferme au web (et à Google ?) dès que le thème sort du cadre. Vous devriez, selon Apple toujours, pouvoir trouver des horaires de cinéma….

Sans succès, et pire encore, pas moyen de lancer une recherche dans Safari… Et cela est valable pour toute requête “hors des clous”.

Tapez “restau” et le site suggéré est issu… d’on ne sait où ! Ce n’est pas le premier résultat de mon moteur de recherche par défaut dans Safari, ce n’est pas non plus celui de Bing… Les réponses de la catégorie “Recherches web Bing” ne sont pas non plus celles du site Bing.com !

**La longue liste des catégories

Nous pourrions encore continuer longtemps à détailler les affichages de chaque catégorie (dont certaines au nom abscon : Autres, Développeur…) et chaque type de résultat, mais cela n’a pas grand intérêt. Terminons donc par un tour rapide des fonctions qui nous ont marqué.

Pas de catégorie “Wikipedia” dans les Préférences mais Spotlight affiche les résultats du site encyclopédique ainsi qu’un extrait de la fiche.

Les définitions extraites du dictionnaire sont présentées immédiatement.

Bug ou super traducteur ? J’ai parfois des définitions en chinois (?) pour des mots anglais…

Spotlight : résultats pas toujours éclairés

Pour des recherches et actions basiques (lancer une application, rechercher un contact ou tout simplement trouver un fichier) Spotlight est efficace et maintenant très pratique grâce à la prévisualisation détaillée des résultats.

Cependant, ce nouveau Spotlight ne fera pas beaucoup de mal aux lanceurs d’applications multitâches qui permettent de réaliser des actions multiples sur un même résultat en fonction de raccourcis claviers ou d’une sous-navigation. De plus l’incapacité (temporaire ?) qu’à Spotlight à apprendre correctement des résultats que vous aurez choisis, associée à son grave manque de pertinence, feront vite s’arracher les cheveux aux plus pressés d’entre vous.

Enfin, ne pouvant décider de quelle application ou quel site associer à un type de résultats, Spotlight bride sévèrement son potentiel en proposant des résultats parfois peu pratiques à exploiter.

Spotlight devrait pouvoir séduire des utilisateurs qui ne faisaient jamais appel à lui dans les précédentes versions d’OS X.