Suivez-nous

Actu

Adobe Illustrator arrive sur iPad, premier signe d’une reconciliation ?

Adobe a donc annoncé une application Illustrator, dédiée à l’iPad. Déjà en phase de bêta test depuis des mois, elle sera bientôt disponible.

Il y a

  

le

 
adobe-photoshop-cs6-02-700x464.jpg
© Adobe

Adobe lance donc Illustrator sur les tablettes frappées de la pomme. Après avoir déjà donné l’accès à ses logiciels Photoshop et Lightroom sur iPad voilà que Illustrator va rejoindre les écrans d’accueil de bon nombre d’iPad. L’information circulait déjà depuis des mois, l’application était en phase de bêta test, et Adobe a attendu la tenue de son Adobe MAX 2020 pour faire l’annonce officielle du lancement de son application.

Comme pour le lancement de Photoshop sur les tablettes d’Apple, Adobe a expliqué avoir transposé la « boîte à outils » d’Illustrator dans cette application. Dans son communiqué de presse Adobe, présente l’application comme permettant « une expérience multiappareils fluide qui leur permettra de créer une large gamme de graphiques, du logo à l’illustration d’un t-shirt. »

Illustrator sur iPad et Fresco sur iPhone

Cette version d’Illustrator devrait arriver sur iPad avec des nouveautés qui n’existaient même pas sur la version macOS de l’application. « Répétition radiale, grille et miroir » sont les trois principales nouveautés citées par Adobe. En plus de lancer Illustrator sur iPad, Adobe a décidé de lancer Fresco, une application de dessin déjà présente sur iPad qui va disposer de sa propre version pour iPhone. Cette application est disponible gratuitement sur l’App Store, mais une version premium payante existe également, elle fait partie de plusieurs formules d’abonnement du programme Creative Cloud. Il est par exemple possible d’avoir Photoshop et Fresco pour seulement 9,99 € par mois.

L’histoire entre Apple et Adobe n’a pas toujours été comme un long fleuve tranquille. Mais depuis quelque temps, les relations entre les deux marques semblaient s’être améliorées. Et au lancement du Adobe MAX 2020, un événement de trois jours dédié aux logiciels de la marque, Adobe a annoncé qu’Illustrator allait être disponible sur iPad.

La genèse du conflit

En 2010, après des années d’entente cordiale, Apple et Adobe ont multiplié les piques l’un contre l’autre. Mais le problème entre les deux entreprises américaines est bien plus vieux. Car si au départ, Apple et Adobe travaillaient main dans la main pour faire tomber Microsoft notamment grâce au Macintosh, équipé de Photoshop et Premiere, les choses ont depuis bien changé.

alors qu’Apple est tout juste convalescente, Steve Jobs est à la recherche de nouvelles options stratégiques et décide d’acheter ce qui n’est encore qu’un projet chez Macromedia. Le pari gagnant que va devenir Final Cut Pro va se trouver rapidement en concurrence frontale avec Premiere, porté par Adobe son partenaire historique.

La crise va s’intensifier jusqu’en 2003, date à laquelle la firme de Mountain View abandonne purement et simplement première en recommandant à ses utilisateurs de les suivre sur Windows. Autre crise majeure, celle qui aura vu les deux sociétés s’affronter à propos de flash sur l’iPhone,  dont Apple renoncera à  à accueillir le format sur iOS. D’abord sous les quolibets, et bientôt suivi par le reste de l’industrie. Les deux entreprises se sont alors mutuellement accusées de faire la promotion de logiciels propriétaires et ainsi brider les libertés des utilisateurs. Des déclarations vieilles d’une décennie qui résonne pourtant très actuelles.

Du mieux depuis ?

Dans les années qui ont suivi, les relations entre Apple et Adobe ont continué de se détériorer. Malgré la remise en place de Premiere Pro sur Mac OS en 2007, le divorce semblait être acté entre les deux entreprises. Mais finalement, Adobe a réussi à se faire une place dans les App Store, d’abord sous Mac puis sur iPad et iPhone aujourd’hui.

L’annonce d’Adobe va dans ce sens, l’entreprise américaine se rend bien compte du potentiel énorme de la clientèle Apple. Fort d’une grande croissance, Adobe a vu son chiffre d’affaires progresser de 24 % en 2018, la firme pourra donc compter sur les utilisateurs d’iOS et d’iPad OS dans les prochaines années.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *